La Banque d’Estonie révise à nouveau à la baisse ses prévisions économiques pour 2009

Publié le 23 Avril 2009

L'annonce faite hier, mercredi 22 avril, par la Banque d'Estonie sur les corrections apportées à ses prévisions concernant l'économique du pays pour l'exercice 2009 est plus que jamais alarmante.

La Banque centrale estonienne table en effet sur un recul record du PIB national de l'ordre de 12,3 %, alors qu'elle prévoyait, en début d'année, une baisse de 5,5 %, voire 8,9 %, selon ses prévisions les plus pessimistes. Désormais, elle considère que, dans le pire des cas, cette chute du PIB devrait atteindre 15,3 %.

L'institution bancaire explique que les raisons qui l'ont conduite à prédire de si mauvais résultats sont dues aux révisions à la baisse des prévisions économiques des principaux partenaires commerciaux de l'Estonie.

Selon la Banque, un recul de 12 % de l'économie nationale aurait pour conséquence de creuser encore plus le déficit budgétaire du pays qui s'établirait alors à environ 8,5 milliards de couronnes (soit près d'un milliard et demi d'euros). Elle indique par ailleurs que, dans ces conditions, l'État n'aurait que deux options pour que son déficit public ne dépasse pas la limite de 3 % du PIB autorisée par l'Union européenne pour pouvoir adhérer à l'euro, ce qui est l'un des objectifs prioritaires de l'Estonie : soit économiser près de six milliards de couronnes en plus des 2,5 milliards que le Gouvernement est déjà parvenu à retrancher du budget étatique, soit augmenter les impôts.

Dans ses prévisions, la Banque centrale estonienne annonce aussi que le nombre de chômeurs devrait frôler les 100 000, d'ici la fin de l'année, soit un taux de chômage d'environ 14 % de la population active. « Considérant que la crise économique va durer un certain temps et que les besoins en mains d'œuvre ne sont pas prêts de commencer à augmenter, il y aura un accroissement de la proportion des chômeurs de longue durée », met-elle en garde. Le ministère des finances estimait, quant à lui, dans ses prévisions publiées fin mars, que le taux de chômage serait cette année de 12,2 %.

Rédigé par L'Estonie au quotidien

Publié dans #Actualité économique et financière

Repost 0
Commenter cet article