La centrale électrique de Narva s’arrêtera pendant trois mois cet été

Publié le 16 Avril 2009

La centrale thermique balte (Balti elektrijaam) a annoncé aujourd'hui, jeudi 16 avril, qu'elle s'arrêtera de produire de l'électricité entre le 15 mai et le 15 août de cette année. Située près de la ville de Narva à l'est du pays, elle est l'une des deux centrales électriques les plus importantes d'Estonie en terme de production d'énergie obtenue par combustion du schiste bitumineux. La plus puissante étant la centrale thermique d'Estonie (Eesti elektrijaam), laquelle restera en activité pendant les trois mois durant lesquels sa sœur cadette sera en repos.

Les raisons invoquées par la centrale Balti elektrijaam pour justifier sa décision sont d'une part la nécessité de réduire ses dépenses courantes et d'autre part la faible consommation d'électricité en période estivale qui, prévoit-on, devrait être encore plus basse que d'habitude, du fait de la situation économique actuelle.

Un arrêt de la production qui a pour conséquence de mettre en congé forcé une partie du personnel de la centrale électrique. Selon son directeur des ressources humaines, Aksel Ers, cette mesure devrait concerner 200 employés sur les 440 environ que compte le site. « Nous avons décidé de payer, d'ores et déjà, 100 % du salaire minimum en vigueur en Estonie, soit 4 350 couronnes, les employés mis en congé forcé à partir du 15 mai. Selon la législation actuelle, les travailleurs en congé forcé ont droit à au moins 60 % du salaire minimum et ce n'est, en fait, qu'à partir du 1er juillet que le droit au 100 % du salaire minimum sera mis en application », explique Aksel Ers pour monter la bonne volonté dont fait preuve la société.

Ce dernier souligne que cette interruption d'activité ne constitue pas véritablement une nouveauté par rapport au passé : « Il est déjà maintenant de pratique courante qu'un seul bloc énergétique sur les quatre de la centrale thermique balte fonctionne en été. Du reste, au cours des trois mois d'été, ce bloc fonctionne deux mois, ainsi l'arrêt de la production d'électricité pendant un mois est un fait connu antérieurement à la centrale Balti elektrijaam ».

L'économie que cette pause estivale procurera à la centrale électrique est estimée à 10 millions de couronnes.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Publié dans #Politique énergétique

Repost 0
Commenter cet article