Estonie : Rejet des motions de censure contre deux ministres du Gouvernement Ansip

Publié le 30 Septembre 2009

Le Riigikogu, le Parlement estonien, était amené aujourd’hui, mercredi 30 septembre, à examiner deux motions de censure, déposées le même jour, à l’encontre d’une part du ministre de la justice Rein Lang (RE) et d’autre part du ministre des affaires étrangères Urmas Paet (RE). Les sociaux-démocrates et les centristes, auteurs des deux motions dirigées pour les premiers contre Rein Lang et pour les derniers contre Urmas Paet demandaient à la représentation nationale qu’elle retire sa confiance aux deux ministres en raison de la décision concernant la levée d’interdiction d’entrée dans l’espace Schengen du député russe de la Douma, Sergueï Markov. Pour qu’il en soit ainsi, les motions devaient réunir les voix de la majorité absolue du Riigikogu, c’est-à-dire 51 voix, ce qui n’a pas été le cas, comme on aurait pu s’en douter. La répartition des 101 sièges du Riigikogu par groupes parlementaires étant la suivante : 31 pour le Parti de la réforme, 19 pour le Parti IRL, soit 50 sièges pour la coalition gouvernementale, 28 pour le Parti du centre, 10 pour le Parti social-démocrate, 6 pour le Parti des Verts et 6 pour le Parti de l’Union du peuple.

Le Parti de la réforme et son partenaire au sein de la coalition s’étaient entendus pour ne pas prendre part au vote. Quant aux Verts, ils avaient décidé de voter neutre. Ainsi, sur les 73 députés présents dans la salle lors du vote de la motion de censure contre M. Lang, 37 ont voté pour, aucun n’a voté contre et quatre neutres. S’agissant de M. Paet, 35 députés, sur les 68 présents, se sont prononcés pour sa censure.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Publié dans #Actualité parlementaire et législative

Repost 0
Commenter cet article