Européennes estoniennes : Plus de 38 000 électeurs ont déjà choisi de voter par Internet

Publié le 1 Juin 2009

Depuis jeudi dernier (28 mai, à 9h00), les citoyens européens inscrits sur les listes électorales estoniennes ont la possibilité de participer aux élections du Parlement européen en votant par Internet sur le site sécurisé www.valimised.ee mis en place par la Commission électorale centrale d'Estonie. Une première, faut-il le rappeler, dans l'Union européenne, puisque aucun des 26 autres Etats membres n'autorise ce procédé pour ce scrutin.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, on compte exactement 38 057 bulletins de vote électroniques. Ce chiffre n'est que provisoire. Il devrait continuer à augmenter vu qu'il reste encore deux jours et deux nuits avant la clôture du vote par Internet (le mercredi 3 juin à 20h00). A titre comparatif, le nombre total de cybervotants lors des dernières élections du Riigikogu en 2007 fut de 30 275.

Les personnes qui ont accompli leur devoir civique par voie électronique peuvent changer leur vote autant de fois qu'elles le veulent selon le même procédé et ce jusqu'au 3 juin. Seul leur dernier vote sera alors pris en compte. Elles peuvent aussi se rendre, à partir d'aujourd'hui, à un bureau de vote pour se prononcer par bulletin papier. Dans ce cas, leur vote électronique sera annulé et celui déposé « physiquement » dans l'urne définitif. Idem si elles désirent revoter le jour officiel des élections, à savoir le 7 juin.

La période du vote anticipé par bulletin papier a effectivement commencé aujourd'hui, lundi 1er juin, et doit durer jusqu'au mercredi 3 juin. A cette occasion les bureaux de vote sont ouverts de 12h00 à 20h00. Selon la Commission électorale, 15 368 électeurs ont ainsi voté de façon traditionnelle lors de cette première journée. Par comparaison, ils étaient 22 273, au même moment, en 2004. Mais, bien sûr à l'époque, le vote électronique à distance n'était pas possible.

Rédigé par L'Estonie au quotidien

Publié dans #Elections européennes du 7 juin 2009

Repost 0
Commenter cet article