Propos du politologue Rein Taagepera sur la crise gouvernementale en Estonie

Publié le 29 Mai 2009

Interviewé hier, jeudi 28 mai, pour le journal de la chaîne ETV à l'issue de la cérémonie au cours de laquelle il recevait la médaille Skytte de l'Université de Tartu  (Johan Skytte fut le premier chancelier de l'Université de Tartu en 1632), le professeur émérite de science politique à l'Université de Tartu et à l'Université de Californie à Irvine, Rein Taagepera, considère que la dissolution de la précédente coalition au pouvoir, suite à l'expulsion des sociaux-démocrates du gouvernement, n'aurait pas dû avoir lieu. « La dissolution deviendrait particulièrement insensée si le parti du peuple devait poser les mêmes exigences que les sociaux-démocrates et s'ils étaient pris dans le gouvernement  pour faire ce qui fut refusé aux sociaux-démocrates », avoue-t-il.

Selon le professeur Taagepera, la crise économique actuelle devrait contraindre le gouvernement à faire des concessions en direction de divers groupes sociaux et à ne pas en privilégier un au détriment des autres. « De suite, réduire toutes les dépenses de deux pourcent et augmenter tous les impôts de deux pourcent ; alors voir quels en sont les effets pour pouvoir peut-être, deux mois après, procéder à une hausse et à une baisse de quelques pourcent, mais ne pas continuer, jusqu'au bout, à débattre de façon idéologique sur ce qui est philosophiquement juste », explique le politologue.

Rein Taagepera conçoit parfaitement qu'il n'y aurait rien de mieux pour les caisses de l'Etat qu'une hausse de l'impôt sur le revenu ne serait-ce que d'un pourcent. Mais, indique-t-il, cette question ne se poserait pas si, en temps de croissance économique, le taux d'imposition sur le revenu n'avait pas été réduit. « Il est tout à fait exact de dire qu'en période de crise économique, on ne devrait pas augmenter l'impôt sur le revenu. Mais le revers de cette médaille est que, dans ce cas, en période d'ébullition économique, il faudrait relever l'impôt sur le revenu de façon à refroidir l'économie et ceux qui, au moment où l'économie était en ébullition, l'échauffait encore plus avec la réduction de l'impôt sur le revenu, ceux-là devraient garder leur bouche fermée et ne pas affirmer que, maintenant, il ne faut pas augmenter l'impôt sur le revenu », dit-il.

Rédigé par L'Estonie au quotidien

Publié dans #Gouvernement et crise gouvernementale

Repost 0
Commenter cet article

francais-en-estonie 02/06/2009 16:38

"en période d'ébullition économique, il faudrait relever l'impôt sur le revenu de façon à refroidir l'économie et ceux qui, au moment où l'économie était en ébullition, l'échauffait encore plus avec la réduction de l'impôt sur le revenu, ceux-là devraient garder leur bouche fermée et ne pas affirmer que, maintenant, il ne faut pas augmenter l'impôt sur le revenu "
Je crois qu'il a tout résumé en une phrase ici!