Les travailleurs du secteur de l’énergie de Narva font entendre leur voix

Publié le 7 Mai 2009

Comme ils l'avaient annoncé il y a une semaine, les syndicats des travailleurs des deux centrales électriques de Narva ont installé aujourd'hui, jeudi 7 mai, un piquet de grève devant le bâtiment de Lauluväljak à Tallinn, lieu où se tenait le Forum énergétique d'Estonie. Les quelques deux cents manifestants protestaient contre la fermeture temporaire de la centrale thermique Balti elektrijaam et la réduction consécutive de leur salaire.     
Lorsque le président directeur de la société Eesti Energia, Sandor Liive, s'est avancé vers eux, les grévistes l'ont interpellé d'une part, pour lui reprocher de ne pas défendre les intérêts des travailleurs et d'autre part, pour demander que la direction mette elle-même la main à la poche, étant donné les bénéfices importants que la société aurait réalisés l'an dernier.

Le président de la confédération syndicale des travailleurs de l'énergie, Sander Vaikma, reconnaît que les négociations avec les dirigeants de Eesti Energia sur la question des salaires avancent progressivement dans le bon sens. « La direction de Eesti Energia est venue à nous, une approche s'est faite, mais ce matin, il n'y avait aucun accord et le piquet de grève était annoncé alors nous faisons le piquet et espérons que cela permettra peut-être d'aboutir plus rapidement à un accord », a-t-il dit.

Eesti Energia proposait au départ de maintenir le salaire moyen à ses salariés et en même temps de leur retirer les avantages dont ils bénéficient. « Aujourd'hui, nous avons dans les accords collectifs des centrales électriques de Narva, justement, des dispositions auxquelles la majorité des travailleurs en Estonie ne peut même pas rêver. Il faudrait les revoir parce qu'elles ne sont pas des plus raisonnables ne serait-ce que d'un point de vue de la motivation des travailleurs », remarquait Sandor Liive.

Rédigé par L'Estonie au quotidien

Publié dans #Actualité sociale

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rodolphe 08/05/2009 11:16

Bonjour, tere ! Je suis content de vous avoir parmi mes lecteurs. Vous avez parfaitement raison, d'un coté des économies de bouts de chandelle et de l'autre d'énormes gaspillages. L'Estonie pourra-t-elle tirer les bonnes lecons de la crise économique actuelle et apprendre à mieux gérer sa consommation d'énergie? Je ne sais pas mais je l'espère ... Merci pour vos commentaires que j'ai eu plaisir à lire.

Steph 08/05/2009 10:01

"pour demander que la direction mette elle-même la main à la poche, étant donné les bénéfices importants que la société aurait réalisés l'an dernier" - cela me semble evident que c'est le bon moment d'utiliser ces benefices pour au moins assurer à ces employés leur salaire. L'Estonie a beaucoup de progres à faire d'un point de vue "énergie". Et ce n'est pas en éteignant Tallinn la nuit qu'ils vont rattrapper leur retard. J'ai vraiment trouvé cette mesure stupide! Quand je vois le nombre de cages d'escaliers allumées la nuit ou d'appart. vides toujours chauffés, parfois même au delà du supportable...