Le Parti de la réforme au plus bas dans les sondages depuis 2006

Publié le 27 Avril 2009

Selon un sondage de l'institut TNS Emor, commandé et publié aujourd'hui, lundi 27 avril, par la ERR, service public de radiodiffusion-télévision d'Estonie, le Parti du Premier ministre Andrus Ansip voit sa cote de popularité chuter de sept points par rapport au mois précédent, pour atteindre 26 %. Son niveau le plus bas depuis 2006.

L'étude d'opinion révèle que le parti de l'écureuil a perdu ce mois-ci en popularité, surtout auprès de ceux qui constituent son électorat traditionnel, à savoir les électeurs de moins de 35 ans, avec une baisse de 15 points d'opinions favorables parmi les personnes interrogées appartenant à cette tranche d'age. Notons aussi que le parti enregistre sa plus forte chute dans la région d'Harjumaa et à Tartu.

Interviewé sur la chaîne de télévision ETV, le secrétaire général du Parti de la réforme, Kristen Michal, explique que les raisons de cette impopularité seraient dues aux décisions particulièrement difficiles que le Gouvernement a été amené à prendre au cours de ce mois.

Pour sa part, la vice-présidente du Parti du centre, Kadri Simson, pense que l'explication se trouverait dans le fait que le Parti de la réforme n'a pas de plan pour sortir l'Estonie de la crise économique.

Le politologue de l'Université de Tallinn, Tõnis Saarts, estime quant à lui que si le Parti de la réforme est en baisse dans les sondages, ce ne serait pas parce qu'il a pris telle ou telle décision, mais parce qu'on attend du parti qui dirige le Gouvernement qu'il agisse de manière plus active.

On observe également dans ce sondage réalisé, à travers le pays, auprès de 804 personnes en âge de voter, que le Parti de la réforme est le seul parti politique, parmi ceux représentés au Riigikogu, à connaître un recul. Mis à part le Parti du peuple qui se maintient à 3 %, toujours en dessous du seuil minimal de suffrages pour avoir un siège au Parlement, toutes les autres formations sont en progression, y compris celles qui font partie de la coalition gouvernementale : le Parti social-démocratie (14 %, soit un point de plus) et l'Union pour la patrie-Res Publica (14 % également et gagne trois points). 9 % des sondés déclarent soutenir le Parti des Verts, qui progresse ainsi d'un point comparé au mois de mars. Le Parti du centre est celui qui recueille le plus les faveurs de l'opinion. 33 % des personnes interrogées disent soutenir le Parti du maire de Tallinn, Edgar Savisaar, principal opposant au Premier ministre Ansip. Progressant de deux points par rapport au mois dernier, le Parti du centre devance désormais le Parti de la réforme de 7 points.

Rédigé par L'Estonie au quotidien

Publié dans #Sondages

Repost 0
Commenter cet article