Les russophones d’Estonie partirons finalement en ordre dispersé aux européennes

Publié le 22 Avril 2009

Contrairement à ce que nous laissions entendre, il n'y aura pas de liste unique des candidats russophones d'Estonie aux élections du Parlement européen. Le Parti russe d'Estonie et le Parti uni de la gauche, réunissant russophones et communistes estoniens, ne se sont pas entendus pour faire cause commune lors de ce scrutin, comme cela avait été le cas en juin 2004.

Le Parti russe présente une liste de six candidats, différents d'ailleurs de ceux que le parti avait désignés pour concourir aux dernières élections européennes. La liste est conduite par le président du parti, Stanislav Tšerepanov. Les cinq autres candidats y figurant sont : Genadi Afanassjev, Lev Tolstoi, Oksana Bugaitšuk, ergei Aunpuu, Aleksandr Belanov.

A ces deux listes partisanes représentant les intérêts de la minorité russe d'Estonie s'ajoute la candidature en indépendant de deux politiciens russophones, Dmitri Klenski et Juri Žuravljov, qui s'était opposés à la décision de la formation à laquelle ils appartiennent, à savoir le Parti de la Constitution, de s'allier au Parti de la gauche estonienne.

Tous deux, membres du mouvement des jeunes russophones Nochnoi Dozor (Veille de nuit), avaient fait l'objet de poursuites judiciaires pour avoir participé aux émeutes ayant eu lieu à Tallinn en avril 2007 suite au déplacement de la statue du soldat de bronze. On s'en souvient, Dmitri Klenski avait été acquitté le 5 janvier 2009 par jugement du tribunal de première instance de Tallinn. Par contre, ce même tribunal avait reconnu Juri Žuravljov coupable de trouble à l'ordre public, en mars 2008, et l'avait condamné à un an et demi de prison avec sursis et à une période de probation de 18 mois. Peine que la juridiction suprême d'Estonie a, par ailleurs, confirmé en juillet 2008.

Rédigé par Herel

Publié dans #Elections européennes du 7 juin 2009

Repost 0
Commenter cet article