Edgar Savisaar confirmé tête de liste du Parti du centre aux européennes

Publié le 21 Avril 2009

Lors d'un vote interne qui s'est tenu samedi dernier, 18 avril, à Tallinn, les militants du Parti du centre ont confirmé la liste de leurs candidats aux élections européennes avec à sa tête le charismatique leader du parti et maire de Tallinn, Edgar Savisaar.

Ce dernier a cependant fait savoir qu'il ne comptait pas, quoi qu'il en soit, siéger au Parlement européen. Celui-ci explique ainsi sa position : « Comprenez que cette fois, il est question de listes bloquées où chaque parti a la possibilité de présenter une liste de douze candidats, alors même que l'Estonie n'a que six représentants au Parlement européen. Par conséquent, la plupart des candidats sont là pour soutenir leur formation et faire en sorte que les idées de celle-ci arrivent au niveau européen, sans pour autant prévoir de quitter l'Estonie ».

Le Parti du centre est la seule formation en lice aux européennes qui présente des candidats dont la tête de liste ne se rendra pas à Strasbourg si elle était élue. Contre ceux qui critiquent la candidature d'Edgar Savisaar qui ne consiste, en fait, qu'à vouloir appâter les voix des électeurs pour le compte de son parti, l'intéressé rétorque que tout président d'un parti qui assume ses responsabilités se doit de figurer en tête de liste de sa formation et se battre pour que celle-ci puisse, lors des élections, obtenir le plus de voix afin de mettre en œuvre sa politique.

Les onze autres candidats sur la liste de la formation du centre sont Siiri Oviir, actuelle députée européenne, Vilja Savisaar, membre du Riigikogu et épouse du chef du parti, Jüri Ratas, vice-président du Riigikogu. En fin de liste, on trouve six députés du Parlement national : Vladimir Velman, Enn Eesmaa, Kadri Simson, Jaak Aab, Marika Tuus et Evelyn Sepp.

Le Parti de Savisaar espère obtenir un meilleur résultat que lors des dernières échéances électorales de 2004, où Siiri Oviir fut la seule candidate de la formation à être élue avec 16 633 voix. Le Parti du centre était alors arrivé en deuxième position avec 40 703 suffrages favorables, loin derrière les sociaux démocrates qui avaient recueilli 85 429 voix, profitant de la performance de leur tête de liste, l'actuel Président de la République, Toomas Hendrik Ilves, qui avait obtenu 76 120 voix.

La principale formation d'opposition au Riigikogu aborde cependant ce scrutin européen dans une perspective essentiellement nationale, comme le prouve son slogan de campagne intitulé « L'Estonie a besoin de changement », adopté ce 18 avril en même temps que son programme électoral aux européennes par vote des militants. On peut lire dans le préambule de ce texte : « Les problèmes de l'Union européenne pèsent certes sur toute l'Europe mais ils ne peuvent être résolus que de façon subsidiaire, c'est-à-dire dans chaque État membre individuellement. De sérieux changements doivent être apportés à la direction de l'État estonien. L'actuelle coalition est indécise et ne répond pas aux questions essentielles. Les partis gouvernementaux essaient de mener l'Estonie vers l'Europe, et nous, nous voulons mener l'Europe vers l'Estonie ». Le chef du Parti du centre prédit que les élections européennes seront en Estonie un vote de défiance à l'égard des trois partis de la coalition gouvernementale.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Publié dans #Elections européennes du 7 juin 2009

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article