La liste européenne du Parti de la réforme sera conduite par Kristiina Ojuland

Publié le 29 Mars 2009

Le Parti du Premier ministre, Andrus Ansip, était réuni, ce dimanche 29 mars, en assemblée générale, pour arrêter sa liste de candidats aux élections du Parlement européen. Sans surprise, la vice-présidente du Riigikogu, Kristiina Ojuland, a été désignée pour diriger la liste du Parti.

L'ancienne chef de la diplomatie estonienne de 2002 à 2005, à l'époque où l'Estonie adhérait à l'Union européenne et à l'OTAN, pense que le rôle de la politique libérale ne doit pas être sous-estimé dans l'anémie actuelle de l'économie mondiale pour trouver une issue à la crise. « La mission des libéraux dans le monde entier est de se dresser contre la fausse croyance dans le style [du Baron] Münchhausen selon laquelle il serait possible de se tirer hors du marécage en se saisissant pas les cheveux. La cynique politique du chacun pour soi adoptée par des pays en Europe n'est pas la solution pour sortir de la crise. Cela ne fait que prolonger la souffrances des citoyens et des Etats affligés par la crise », harangue-t-elle devant les membres de son Parti.

Les deuxième et troisième personnalités présentes sur la liste du Parti de l'écureuil sont, le ministre des affaires étrangères, Urmas Paet et le député eurosceptique Igar Gräzin, qui avait fait campagne pour le non au référendum du 14 septembre 2003 sur l'adhésion de l'Estonie à l'Union européenne. Viennent ensuite, les députés, Silver Meikar, Raivo Järvi et Mati Raidma, la ministre de la culture, Laine Jänes, le député, Hannes Astok, la maire de la ville de Kuresaare, Urve Tiidus, le député, Tõnis Kõiv, le ministre de la Justice, Rein Lang et Kalev Kallemets.

Le Parti de la réforme s'est fixé pour objectif de remporter les élections européennes. Son programme, qu'il avait présenté le 5 mars dernier, sous le nom de « Meilleur plan pour garantir la croissance économique et la sécurité », s'articule autour de quatre grands plans : le plan pour rétablir la croissance économique en Estonie, le plan pour renforcer la sécurité en Estonie, le plan pour créer une Europe verte et le plan pour promouvoir la liberté et la démocratie en Europe.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Publié dans #Elections européennes du 7 juin 2009

Repost 0
Commenter cet article