L’Union du peuple d’Estonie a arrêté sa liste de candidats et son programme pour les européennes de juin

Publié le 22 Mars 2009

Réuni, samedi 21 mars, en conseil national, l'Union du peuple d'Estonie (ERL), Parti de l'ancien Président de la République, Arnold Rüütel, a rendu officielle la liste de ses douze candidats à la députation européenne. La liste sera conduite par Anto Liivat, membre du bureau politique du Parti, et qui avait été désigné, le 5 janvier dernier, chef du groupe de travail chargé de la préparation de la plat-forme électorale du Parti en vue des européennes. Le président de l'Union du peuple et président de son groupe politique au Riigikogu, Kaarel Rüütli, ne se présente qu'en seconde position. Ceci montre qu'il n'a pas l'intention de quitter ses mandats nationaux, étant donné que le Parti s'est fixé pour objectif d'obtenir un seul siège au Parlement de Strasbourg. Lors des précédentes échéances de 2004, il n'en avait obtenu aucun. Les dix autres candidats restants sur la liste ERL sont, dans l'ordre dans lequel leurs noms apparaissent : Jekaterina Golubtsova, Aivar Soop, Ulrika Hurt, Juhan Särgava, Kuno Erkmann, Olav Hoop, Janek Nelson, Monika Kuzmina, Lauri Läänemets et Kajar Lember.

Le candidat tête de liste de l'ERL, Anto Liivat, annonce, sur le site Internet de son Parti, ce qu'il compte faire, s'il était élu : « Je veux rapprocher l'Union européenne des gens, expliquer et montrer pourquoi ce qui s'y passe est important pour nous. La question doit être traitée de façon large et certainement pas uniquement en terme d'avantage économique. Je suis d'avis qu'il faille changer le contenu du travail de l'eurodéputé. Le député estonien au Parlement européen devrait faire connaître nos problèmes à l'Europe et aller chercher le savoir et l'expérience européenne pour le ramener en Estonie au niveau des pâquerettes afin d'en faire profiter nos concitoyens dans leurs occupations quotidiennes. »

Crédité de seulement 3 % des intentions de vote dans le dernier sondage mensuel de l'institut TNS Emor, le Parti ERL devra travailler d'arrache-pied pour remonter dans les sondages et espérer l'élection d'un des leurs.


Le conseil national a, en outre, définitivement adopté la plate-forme électorale du Parti pour les européennes. Celle-ci a été élaborée, pour la première fois en Estonie, sur la base d'initiatives personnelles de « personnes concernées par la politique européenne de l'Estonie », y est-il indiqué. Sous le titre « Ouvert à l'Europe, avec le cœur en Estonie », cette plate-forme comporte 15 thèmes. Parmi ceux-ci, on trouve notamment : l'avenir de l'Union européenne, la participation de l'Estonie à l'Union européenne, l'éducation, la politique sociale, la langue et la culture, le développement régional, l'agriculture, la politique étrangère et de sécurité et les relations avec la Russie.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Publié dans #Elections européennes du 7 juin 2009

Repost 0
Commenter cet article