34e édition des journées des juristes d’Estonie sur le thème « L’Homme – le droit – le monde »

Publié le 13 Octobre 2016

Logo

Logo

Du 12 au 14 octobre se tient à Tartu la 34e édition des journées des juristes d’Estonie (Õigusteadlaste päevad). Intitulé « L’Homme – le droit – le monde », le colloque se focalise cette année sur les questions liées au droit international public et aux droits de l’homme. Les thèmes ont été choisis pour célébrer le 20e anniversaire de l’adhésion de l’Estonie à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ainsi que la présidence estonienne du Conseil de l’Europe. D’ailleurs, à cette occasion, le président de la Cour européenne des droits de l’homme, M. Guido Raimondi, a été invité à prononcer un discours sur le thème « La valeur juridique des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme ».

La conférence, étalée sur trois jours, comprend des séances plénières, des ateliers et des groupes de discussion mettant en commun le monde universitaire/académique et celui des praticiens du droit. C’est l’évènement annuel phare de toute la communauté des juristes estoniens. La conférence est retransmise dans son intégralité, en direct, sur la chaine universitaire via internet (http://www.uttv.ee/esileht).

Font partie du comité d’organisation traditionnellement tous les principaux organismes d’Estonie en lien avec le droit : le ministère de la justice, la Cour d’Etat, le bureau du chancelier du droit, le parquet d’Etat, le barreau, la chambre des notaires, la chambre des huissiers de justice,  le bureau national de l'audit, la faculté de droit de l’Université de Tartu, la fondation Iuridicum, l’association des juristes d’Estonie, l’association estonienne de droit académique, l’institut des sciences sociales de l’Université de Tallinn et l’institut de droit de l’Université technique de Tallinn. A ceux-là s’ajoutent exceptionnellement cette année le ministère des affaires étrangères et l’institut estonien de politique étrangère.

Rédigé par Rodolphe Laffranque

Repost 0
Commenter cet article